Italire 2016 – D’une île à l’autre, de Golden Door à Terraferma

Oreste Sacchelli
Oreste Sacchelli

D’une île à l’autre, migrants dans l’œuvre cinématographique d’Emanuele Crialese : contre l’amnésie

Golden Door, la « Porte d’or », c’est le nom symbolique donné à Ellis island, île face à la ville de New York, où arrivaient les immigrés italiens des débuts du XXe siècle, prêts à conquérir ce NuovomondoTerraferma raconte une autre histoire d’immigrés, ceux pour lesquels la Sicile est devenue la porte d’entrée d’un nouveau monde. D’une île à l’autre, d’une immigration à l’autre, avec les films d’Emanuele Crialese, tel était le thème de la conférence d’Oreste Sacchelli.

Les histoires racontées dans les films d’Emanuele Crialese se font étrangement écho, comme se répondent certains plans, certaines séquences, c’est ce qu’a décrypté pour nous Oreste Sacchelli, délégué artistique du Festival du film italien de Villerupt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *