Italire 2015 : Sibilla Aleramo, una donna

Mercredi 29 avril : Le parcours étonnant de Sibilla Aleramo

Angela Mattei a passionné son public en racontant la vie de cette Italienne, née en 1876, qui a voulu affirmer qu’elle était une femme et pas seulement une épouse et une mère, dans un temps où ce discours ne pouvait que choquer la société.

Rina Faccio avait tout pour devenir une femme comme les autres en cette fin du XIXe siècle. Mais son viol à l’âge de 15 ans allait tout changer dans sa vie. Passé le temps où elle a tout accepté, à commencer par le mariage forcé avec son violeur, est venu celui où elle a décidé de s’affirmer comme un individu à part entière, Una donna (=Une femme), qui est aussi le titre de son premier livre, écrit sous le pseudonyme qui deviendra son nom public: Sibilla Aleramo.

Ce destin singulier, qui s’est traduit par l’abandon de sa famille et surtout celui de son fils, a interpelé l’auditoire qui a longuement commenté le choix de Sibilla. Une telle posture, celui d’une femme libre, bien avant que le féminisme devienne un mouvement collectif, fait écho à nos débats contemporains sur les statut des femmes.

Alphonse Romano présente Angela Mattei
Alphonse Romano présente Angela Mattei
Angela Mattei
Angela Mattei
2015-04-29_6150
29/04/2015
2015-04-29_6149
29/04/2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *