Antonio Gramsci, vivre c’est résister – Rencontre avec Jean-Yves Frétigné

Antonio Gramsci (1891-1937), membre fondateur du Parti communiste italien, s’investit pour la création d’un “parti des opprimés” afin de soustraire les classes populaires à l’idéologie dominante fasciste de Mussolini. Il fut incarcéré en tant que prisonnier politique de 1927 jusqu’à sa mort, période durant laquelle il écrit les « Cahiers de prison »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *