Italire 2017 à Fameck. Piaggio-Alessi : deux projets industriels pour raconter le Made in Italy

Ornella Piccirillo au collège de Fameck. Ph. Christian Schaack

Italire 2017 a déjà commencé à Fameck, in anteprima !

Mardi 7 mars, Ornella Piccirillo-Hahn et Christian Schaack, du Comité Italire, sont allés rendre une visite aux élèves de Troisième de la classe d’italien de Sandrine Castellana.

Puis vendredi 10 mars, ce sont les élèves de Seconde du lycée Saint-Exupéry et le même professeur qui ont accueilli Ornella et Christian.

Mais que fait Ornella avec une tire-bouchon ?

Pour introduire le thème 2017 d’Italire, Ornella Piccirillo a proposé aux élèves de Fameck de parler de Piaggio et Alessi, deux projets industriels italiens.

 

Alessi

Alessi : la Fabbrica dei sogniL’entreprise, bien qu’ouverte au changement et au développement international, est en même temps profondément enracinée dans la tradition et dans le contexte culturel de son territoire : Alessi continue d’être synonyme d’artisanat mais à l’aide de machines.

L’entreprise Alessi a été définie comme une «Fabrique des rêves»* : avec ses produits, elle vise à apporter sa contribution au  désir de bonheur des personnes, au besoin d’art et de poésie commun à tout un chacun.

Nous avons présenté des tire-bouchons d’Alessandro Mendini (photo) qui ont intrigué les élèves.

* en italien, Fabbrica dei sogni

 

Roulez VespaLa Vespa de Piaggio

Le design italien est à son apogée dans les années 1950 et 1960, cette période qu’on a appelée le « Miracle italien », puis a connu un retour de flamme dans les année 1980.

Mais les « Trente Glorieuses » ont été annoncées dès la fin de la Seconde Guerre mondiale par le phénomène Vespa.

Ce fut un exemple de la capacité créatrice et inventive italienne qui a tant marqué, depuis, de nombreux produits industriels appelés à connaître une réputation internationale.

Si la plupart des designers italiens sortent des écoles d’architecture, il y a aussi d’autres profils.

Ettore Bugatti avait observé dans son atelier son père Carlo, artiste éclectique, avant de se lancer dans l’automobile. Enzo Ferrari a débuté comme pilote automobile avant de devenir patron. Battista Farina, surnommé Pinin, encore enfant, travaille dans l’atelier de carrosserie de son frère Giovanni.

L’intuition d’Enrico Piaggio et la créativité de Corradino d’Ascanio ont fait de la Vespa l’icône du XXe siècle.
Ils ont réussi à optimiser, de façon exemplaire, technique, innovation et esthétique.

La Vespa représente donc un exemple des plus réussis dans le vaste monde du design industriel, celui d’un produit qui a conservé intactes ses qualités et potentialités originales et qui demeure un des grands repaires de notre époque.

Ornella Piccirillo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *