Itali ré mi fa sol : Petite et grande histoire de la lutherie

Ce jeudi 12 avril 2018, des élèves de l’école élémentaire ont découvert la lutherie, avec Bernard Clément pour son histoire et Romain Belliot pour l’art de la lutherie. Etaient présentes les classes de cours élémentaire de Mesdames Françoise Morreale et Patricia Marmillot.

Bernard Clément a montré en images toutes les générations d’instruments à corde jusqu’à la naissance du premier instrument qui a porté le nom de violon, par les mains d’Andrea Amati en 1564 à Crémone dans le nord de l’Italie. Bien avant notre ère, le ravanastron a été le premier instrument faisant vibrer une corde par frottement d’un archet, puis du VIIIe au XVe siècle ap. J.-C., le rabab, la vièle, le rebec, la viole de gambe, la viola da braccio (= viole de bras) ont conduit au violon actuel. Crémone a compté des luthiers célèbres dans le monde entier, comme Guarneri de Crémone ou Antonio Giacomo Stradivari, dit Stradivarius, et reste un centre mondial de formation des luthiers. Mais nous avons près de chez nous l’école nationale française de lutherie à Mirecourt dans les Vosges.

Romain Belliot, luthier à Talange, a expliqué plus concrètement comment on fabrique guitares acoustiques et électriques, en montrant avec des pièces de bois sorties de son atelier, les différentes étapes de la naissance de ces instruments à cordes pincées.

Les élèves très attentifs et intéressés ont posé de nombreuses questions aux deux intervenants.

Romain Belliot accorde sa guitare acoustique :

 

Pour découvrir l’atelier de Romain Belliot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *