Commedia italiana : Due dozzine di rose scarlatte

DUE DOZZINE DI ROSE SCARLATTE

(Deux douzaine de roses écarlates)

Résumé :

Profitant d’un quiproquo téléphonique, un bouquet de deux douzaines de roses rouges (écarlates) destiné à une belle Comtesse romaine, arrive accidentellement à l’épouse de celui qui l’a envoyé : une situation qu’elle dissimule à son mari, Alberto.

Ces envois à heures précises, intriguent et flattent Marisa, l’épouse, prête à tenter une amourette avec cet étranger mystérieux.

Alberto aimerait savoir si cette « idylle affabulatrice  » pourrait bien se réaliser. C’est la raison qui le mène à adresser à son épouse, des roses rouges pendant plusieurs jours, accompagnées d’une signature « Mistero ».

Tommaso, complice résigné, ami et confident d’Alberto, essaie de l’en dissuader. Sera-t-il le bouc émissaire de cette aventure ?…

Malentendus, amour, jalousie, désir, crise sentimentale, toutes les passions sont présentées avec élégance et une habilité raffinée…

L’oeuvre  :

La pièce écrite en 1936 spécialement pour Vittorio De Sica (alors jeune premier), par Aldo De Benedetti fait partie de ce courant cinématographique et théâtral italien connu sous le nom de « comédie des téléphones blancs », dans laquelle les trames conjugales ont été traitées avec légèreté et éclat.

L’œuvre raconte avec une ironie subtile, une histoire se déroulant dans la haute bourgeoisie, née d’un malentendu aléatoire.

Le rythme des actions attire l’attention des spectateurs : une spirale d’incompréhensions créées par un texte pressant, brillant, ironique et intelligent ; l’alternance de moments de pur et effervescent plaisir aux autres de la réflexion ; l’interprétation d’acteurs très soudés, une scénographie accrocheuse, sont les éléments gagnants de « Deux douzaines de roses écarlates » (Due dozzine di rose scarlatte).

Alphonse ROMANO

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *